Twitter Gplus RSS

La Trahison des images, la déficience des langues – Sommaire


Axes de réflexion

 Jean-Michel Devésa, Le Texte, l’image et la physique du temps réel : l’hypothèse du livre augmenté [9-20]

Claire Olivier, CLIQUER : vers le livre augmenté de Jean-Philippe Toussaint [21-31]

« Le Cinéma, c’est de l’idéogramme ». Entretien de Catherine Breillat avec Jean-Michel Devésa [32-38]

 

Déjouer la déficience : Hybridation, transfert et métaphorisation

Sándor Albert, « Apprenez l’allemand…! » En quelle mesure la langue détermine-t-elle nos pensées – et inversement ? [41-49]

Timéa Gyimesi, De l’image trahie à l’image ravie et au-delà… Duras et ses images de « derrière les yeux » [50-59]

Éloïse Delsart, L’Identité signée à même la chair, une lecture de Circonfession de Jacques Derrida [60-69]

Zeineb Guessoum Boucetta, La Dérivation du langage : transformation et imitation [70-78]

 

Écriture, critique et interprétation : quête de vérité ou perpétuelle interrogation ?

Sandrine Cherat, Truismes de Marie Darrieussecq : (Dé)formation des images, (D)ef(f)icience du langage [81-92]

Louis Bertin Amougou, Tragédies africaines postcoloniales et poétique de la défaillance des mots [93-107]

Virginie Darriet-Féréol  , La Saison de l’ombre de Léonora Miano, une enquête autour de la mémoire de la capture [108-117]

Julie Beslay, L’Espace théâtral de Wajdi Mouawad pour suppléer la défaillance des langues [118-126]

Monica Alina Toma, Modalités de franchissement des limites de la pensée conceptuelle dans le théâtre de Samuel Beckett [127-137]

Gabriella Bandura, La déficience de l’écriture chez Éric Chevillard et Anne Garréta : enjeux cognitifs [138-150]

Cécile Kovacshazy, La Rose d’Otto Tolnai ou des âmes mortes de quelques escargots abandonnés en temps de guerre [151-158]

Judit Karácsonyi, Novellisation contemporaine : une littérature qui émerge de l’image. Supplément à la vie de Barbara Loden de Nathalie Léger [159-168]

 

Les Images et les textes : Impermanence, individuation et indicible

Philippe Gaildraud, Marc Sabathier-Lévêque ou l’écriture étoilée [171-177]

Nelly Sanchez, Ève n’est pas Lilith [178-181]

Alexandra Noemina Răduț, Paul Klee: le signe, la limite ou le tableau organique [182-192]

Cristian Paşcalău, Double-Crossing Images: Intentionality and Representation in the Work of M. C. Escher [193-205]

Andreea Bugiac, « J’aurais voulu parler sans images, simplement… ». Le rejet des images poétiques dans la poésie française contemporaine [206-218]

Mercedes Montoro Araque, Trahison des images ou épiphanie de l’inaperçu? L’imaginaire  chez Sylvie Germain [219-231]

Ricard Ripoll, Gabriel Osmonde, les images et les mots de l’Alternaissance [232-238]

Lori Saint-Martin , De l’intraduisible en traduction littéraire : expérience et réflexion [239-243]

 

Les Antiutopies : effet, déficience, trahison des utopies

Radu Toderici, L’utopie contre la nature humaine : les origines d’un argument [247-256]

Simina Rațiu, The Betrayal of Utopias [257-267]

Marius Conkan, Betraying Reality: Defamiliarization’s Effect on Fantasy Worlds [268-276]

Olga Ştefan , Simulacra and Phantasms in Wunderkammern: Collections as Sites of Utopia [277-286]

Corin Braga, Réversion des espèces et réduction à l’absurde. Paraboles antiutopiques animalières [287-300]

 

Book Reviews [301-336]

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn